Trofe Polig Monjarret

À l’occasion des 80 ans de Bodadeg Ar Sonerion, Sonerion a créé les « Trofe Polig Monjarret«  pour célébrer l’importance de l’action de Polig, à l’origine de la fédération.

Ces trophées viennent récompenser les vainqueurs des Championnats de Bretagne des Bagadoù et des Couples de Sonneurs, concours mis en place par Polig dans les années 50. Chaque année, les noms des lauréats y seront inscrits et ces trophées passeront de champions en champions.

Ces reproductions de la statue créée en 2008 par Bernard Potel, installée Place Polig Monjarret à Lorient près de la Taverne du Roi Morvan, nous ont été généreusement offerts par l’association des amis de Polig Monjarret « Mignoned Polig », commanditaire de la statue originale.

Polig Monjarret – 1920 / 2003

Polig Monjarret, figure emblématique du renouveau culturel breton au XXe siècle, visionnaire en même temps que réalisateur, son action dans le domaine de la musique traditionnelle a été déterminante. 

Les musiciens traditionnels ne se montraient plus ; il les a retrouvés, questionnés et a su donner aux jeunes l’envie de se mettre à leur école. Leur répertoire était confidentiel et dispersé ; il s’est employé à en rassembler les éléments épars tout en l’enrichissant d’influences nouvelles venues d’autres pays celtiques. Avec d’autres, mais plus efficacement, il a rendu une nouvelle jeunesse à une tradition ancienne. Il lui a donné une reconnaissance et une force d’attraction qu’elle avait perdue depuis des siècles.

Il a soufflé sur les braises et la flamme est montée, haute et visible par-delà les frontières.

Donatien LAURENT
Directeur de recherche émérite du CNRS
Ancien Directeur du Centre de Recherche Bretonne et Celtique de l’Université de Bretagne Occidentale

Début décembre 2003 disparaissait Polig Monjarret, un homme essentiel pour la Bretagne et sa culture. 

Faisant preuve d’une énergie hors du commun, il a consacré toute son existence à la sauvegarde de la musique bretonne d’abord, de la danse mais aussi de la langue bretonne. 

Visionnaire, il a été à l’origine d’un nombre incalculable d’initiatives. 

Il jeta en Bretagne les bases d’un véritable mouvement de formation culturelle traditionnelle, en créant ou en participant aux créations de Bodadeg ar Sonerion et des bagadoù, de Kendalc’h, de War’I Leur, d’Amzer Nevez, mais aussi en faisant éditer des recueils de musique et des méthodes instrumentales.

Il encouragea la diffusion auprès du public de notre culture par des publications et des éditions sonores, et surtout en mettant sur pied vingt-cinq des plus grandes fêtes de Bretagne, en créant le Kan ar Bobl en 1973 et en remettant au goût du jour les concours musicaux abandonnés dans les premières décennies du 20e siècle.

II fut encore cet artisan précieux de la solidarité interceltique, sur un plan humanitaire tout d’abord en organisant un secours populaire pour l’accueil en Bretagne d’enfants traumatisés de Belfast et d’Irlande du Nord, mais aussi en orchestrant de nombreux jumelages bretons avec des villes d’Irlande…

Ce ne sont là que quelques-unes, parmi les plus mémorables, de ses innombrables réalisations.

Bob HASLÉ
Président de Bodadeg Ar Sonerion de 1997 à 2010
Classé dans : Infos Concours